Zonderland s'envole vers un troisième titre mondial

Zonderland KNGU.jpg

Zonderland s'envole vers un troisième titre mondial

3 novembre 2018

Rapport de compétition du deuxième jour des finales par agrès à #DohaGym2018

Ce dernier jour de ces 48èmes Championnats du monde en gymnastique artistique à Doha (QAT), nous avons vu les huit meilleurs gymnastes du monde en action au saut, aux barres parallèles et à la barre fixe pour les hommes tandis que les femmes concouraient à la poutre et au sol. Artur Dalaloyan, nouveau champion du monde au sol et au concours général, a connu une autre journée bien remplie. Il est le seul gymnaste qui s’était qualifié pour les trois finales masculines aujourd'hui. L’Américaine Simone Biles était bien sûr présente dans les deux finales féminines.

 

Ri Se Gwang de retour au sommet

L'ancien champion du monde et champion olympique en titre nord-coréen, Ri Se Gwang, a utilisé ses deux sauts éponymes pour retrouver le titre mondial qu'il avait perdu contre Kenzo Shirai l'an dernier. Bien que son exécution fût meilleure, Shirai n'avait pas la difficulté de vraiment défier Ri. Deux fois champion d'Europe, Artur Dalaloyan a effectué la dernière performance, montrant la même difficulté que Shirai, mais avec une exécution légèrement meilleure, remportant la médaille d'argent, sa quatrième médaille de la compétition… jusqu'à présent. Dominick Cunningham (Grande-Bretagne) et Nikita Nagornyy (Russie) ont raté la médaille avec une différence minimale.

 

1. Ri Se Gwang (PRK) 14.933

2. Artur Dalaloyan (RUS) 14.883

3. Kenzo Shirai (JPN) 14.675

4. Dominick Cunningham (GBR) 14.666

5. Nikita Nagornyy (RUS) 14.650

6. Wai Hung Shek (HKG) 14.366

7. Artur Davtyan (ARM) 13.933

8. Caio Souza (BRA) 13.883

 

Les erreurs coûtent Biles le titre à la poutre

Dans une finale marquée par des erreurs, Simone Biles a donné le ton au début, en manquant ses combinaisons et en faisant un grand saut à la sortie. Parmi les autres gymnastes, victimes de leur propre instabilité, citons la championne européenne et olympique Sanne Wevers, le talent américain Kara Eaker et la Chinoise Jin Zhang. Pour finir, il y avait seulement deux gymnastes qui ont présenté une bonne routine. La Canadienne Anne-Marie Padurariu qui concourait à ses premiers mondiaux, a montré un style élégant et des combinaisons originales qui l’ont propulsée au premier rang, avec seulement Liu Tingting à suivre. La chinoise a récupéré de ses erreurs mineures en qualification, réalisant une routine époustouflante avec la plus grande difficulté de la finale (6.3) qui lui a valu un record de 14.533 et son premier titre mondial. Nina Derwael a terminé quatrième et a également dû sauvegarder certaines de ses compétences.

 

1. Tingting Liu (CHN) 14.533

2. Ana Padurariu (CAN) 14.100

3. Simone Biles (USA) 13.600

4. Nina Derwael (BEL) 13.466

5. Ellie Black (CAN) 13.033

6. Kara Eaker (USA) 12.833

7. Sanne Wevers (NED) 12.666

8. Jin Zhang (CHN) 11.500

 

Zou atteint le ciel

Le Chinois Jingyuan Zou a déjà montré sa classe aux barres parallèles lors de ces Championnats du Monde, se qualifiant à la première place avec 15.800 et livrant une superbe performance de 16.200 qui a permis à la Chine de remporter le titre en finale par équipe. Dans cette finale, il a même amélioré le jeu encore plus ! Partant de 7,0 points de difficulté, il n’a presque rien donné aux juges qui ont trouvé un peu plus d’un demi-point de déductions. 16.433 flashé, le score le plus élevé de la compétition ! Le champion olympique en titre, Oleg Verniaiev, est revenu d’une intervention chirurgicale il y a quelques mois à peine et n’a pas encore retrouvé toute sa force. Cela n’a pas été le cas aujourd’hui dans sa routine, puisque l’Ukrainien réalisait ses mouvements avec son style habituel. Il n'a pas non plus choisi une option plus facile… Verniaiev a tout donné et a été récompensé par la médaille d'argent. Le Star des Championnats, Artur Dalaloyan, était le dernier gymnaste à concourir de nouveau. Il a réalisé une excellente routine qui a dépassé l'Américain Sam Mikulak pour la médaille de bronze.

 

1. Jingyuan Zou (CHN) 16.433

2. Oleg Verniaiev (UKR) 15.591

3. Artur Dalaloyan (RUS) 15.366

4. Sam Mikulak (USA) 15.233

5. Chaopan Lin (CHN) 15.200

6. Jossimar Calvo Moreno (COL) 15.033

7. David Belyavskiy (RUS) 14.633

8. Lukas Dauser (GER) 13.700

 

Biles, qui d'autre ?

Un point d'avance en difficulté, Simone Biles a réussi ses impressionnantes passes de tumbling pour une victoire facile en finale au sol. Elle a battu sa coéquipière Morgan Hurd d'un point exactement. La championne du monde en titre, Mai Murakami, et la championne européenne de 2017, Angelina Melnikova, se sont affrontées pour remporter la médaille de bronze. La Japonaise a remporté la victoire avec une avance de 0,033.

 

1. Simone Biles (USA) 14.933

2. Morgan Hurd (USA) 13,933

3. Mai Murakami (JPN) 13.866

4. Angelina Melnikova (RUS) 13.833

5. Flavia Saraiva (Bra) 13.766

6. Mélanie de Jesus dos Santos (FRA) 13.433

7. Lilia Akhaimova (RUS) 13.366

8. Brooklyn Moors (CAN) 13.066

 

Le Hollandais Volant frappe à nouveau

Aux championnats du monde de l’année dernière, la vidéo d’Epke Zonderland et de son « sauvetage » est devenue virale. Cette année, le nouveau papa ne voulait pas se contenter d’une autre médaille que celle en or. Il a augmenté son score D de 6 dixièmes, en lançant un Cassina - Kovacs et un Kolman - Gaylord II avant de tenir sa sortie double tendu avec double vrille. Le meilleur gymnaste de qualification, Kohei Uchimura, a manqué des combinaisons spectaculaires pour rattraper le champion olympique de 2012 et l'Américain Sam Mikulak a finalement grimpé sur le podium des Mondiaux. Dalaloyan a été le dernier gymnaste à se produire lors de ces championnats. Malheureusement, il est tombé de la barre fixe sur un Tkatchev. Cependant, il a bien réussi sa sortie, prouvant sa force mentale. Quoi qu'il en soit, son nom sera à jamais lié à Doha 2018 comme à Glasgow 2018.

 

1. Epke Zonderland (NED) 15.100

2. Kohei Uchimura (JPN) 14.800

3. Sam Mikulak (USA) 14.533

4. Étain Srbic (CRO) 14.500

5. Tang Chia-Hung (TPE) 14.266

6. Shudi Deng (CHN) 14.066

7. Ruoteng Xiao (CHN) 13.900

8. Artur Dalaloyan (RUS) 12.666

 

Retrouvez les résultats complets sur le site web de la FIG : https://live.gymnastics.sport/schedule.php?idevent=13335

Ces finales ont marqué la fin de ces Championnats du monde ! Félicitations à tous les médaillés ! Les prochains Championnats du monde en Gymnastique Artistique auront lieu à Stuttgart (Allemagne) du 4 au 13 octobre 2019.