Paseka, Whitlock et Petrounias de nouveau Champions du monde !

2016053092-ART-ECh-Bern-SUI-2016-PETROUNIAS-Eleftherios-GRE.jpg

Paseka, Whitlock et Petrounias de nouveau Champions du monde !

7 octobre 2017

Rapport de compétition du premier jour des finales par agrès à #mtlgym2017

5 finales ont été contestées aujourd'hui au stade olympique de Montréal : les hommes au sol, au cheval d’arçons et aux anneaux et les femmes au saut et aux barres asymétriques.

Sol

Après le drame au sol en qualification, la FIG a permis à la première réserve Tomas Gonzalez de Chili de participer à la finale alors il y avait 9 gymnastes que se battaient pour les 3 médailles disponibles. Le meilleur gymnaste en qualification et champion du monde Kenzo Shirai (JPN) était tout simplement imbattable. Il a produit un exercice avec une difficulté de 7,2, finissant par un impressionnant quadruple vrille. Artem Dolgopyat d'Israël est entré en finale croyant qu'une médaille était possible. Après une fabuleuse performance, il craignait que les autres concurrents ne le passent car ils étaient tous très forts. Mais il est resté en deuxième position, remportant la médaille d'argent. Le jeune gymnaste de 20 ans a été impressionné : «C'est la première fois et c'est très excitant. Je ne peux pas encore le croire ! »Dans ces premiers Championnats du monde Bram Verhofstad (NED) a bien maîtrisé ses nerfs, montrant une belle forme. Il a gardé la quatrième place, dépassé par Yul Moldauer (États-Unis) pour la médaille de bronze.

1.      Kenzo Shirai (JPN) 15.633

2.      Artem Dolgopyat (ISR) 14.533

3.      Yul Moldauer (USA) 14.500

4.      Bram Verhofstad (NED) 14.333

5.      Tomas Gonzalez (CHI) 14.266

6.      Donnell Whittenburg (USA) 14.166

7.      Manrique Larduet (CUB) 14.100

8.      Kim Hansol (KOR) 14.100

9.      Milad Karimi (KAZ) 13.266

 

Saut

Aucune surprise dans la finale au saut féminin. La championne du monde russe, Maria Paseka, a fait les sauts les plus difficiles pour remporter le titre mondial. Sa forme n'est pas la meilleure, mais elle le sait : « Je peux faire les sauts plus propres, mais pour aujourd'hui, c'était assez ». Après un an difficile à cause d’une blessure au dos et des performances décevants, le russe est ravi d'être à nouveau sur le podium.  Jade Carey, première année en compétition en senior, a montré beaucoup de promesses lors de cet événement, en prenant la médaille d'argent devant la médaillée de bronze olympique Giulia Steingruber qui a fait un excellent retour.

1.      Maria Paseka (RUS) 14.850

2.      Jade Carey (USA) 14.766

3.      Giulia Steingruber (SUI)  14.466

4.      Ellie Black (CAN) 14.466

5.      Oksana Chusovitina (UZB) 14.366

6.      Wang Yan (CHN) 14.350

7.      Shallon Olsen (CAN) 14.233

8.      Sae Miyakawa (JPN) 13.800

 

Cheval d’arçons

Max Whitlock de Grande-Bretagne a élevé la norme sur l'un de ses événements de signature. Le Champion du monde et olympique a montré une grande difficulté, un demi-point plus élevé que son rival le plus proche. Son exécution a également été bonne, prenant le meilleur score et marquant un retour réussi à la compétition: « Aujourd'hui, je suis tellement heureux, ma préparation n'a pas été parfait mais j’ai obtenu le titre à nouveau, je ne peux pas le croire. C’est très, très spécial, j'ai beaucoup travaillé et défendre mon titre est un grand moment pour moi, c'est ce que j'ai toujours aspiré à faire.” Le champion d'Europe en titre, David Belyavskiy, a joué avec sa beauté et son élégance habituelles, ravi de remporter la médaille d'argent après sa déception en finale de concours général. Le champion d'Europe de 2015 Harutyun Merdinyan (ARM) a terminé 5ème. Des chutes ont empêché Saso Bertoncelj et Oleg Verniaiev de se disputer pour les médailles.

1.      Max Whitlock (GBR) 15.441

2.      David Belyavskiy (RUS) 15.100

3.      Ruoteng Xiao (CHN) 15.066

4.      Alexander Naddour (USA) 14.750

5.      Harytyun Merdinyan (ARM) 14.700

6.      Weng Hao (CHN) 14.500

7.      Oleg Verniaiev (UKR) 13.700

8.      Saso Bertoncelj (SLO) 12.966

 

Barres asymétriques

4 gymnastes en ex aequo ont remporté le titre mondial il y a deux ans à Glasgow. Parmi eux, seulement Fan Yilin de Chine a participé ici à Montréal. Avec une note D de 6,5, elle a exécuté la routine la plus difficile de cette finale. Elle a été récompensée avec la meilleure note, une autre médaille d'or pour Fan ! La russe Elena Eremina a réussi son exercice aux barres après une erreur sur cet événement qui l'a coûté chèrement lors de la finale d'hier. Aucune erreur aujourd'hui, et la médaille d'argent. La championne d'Europe Nina Derwael a écrit l'histoire toute la semaine, d'abord en devenant la première finaliste féminine belge, puis la classement la plus haute en concours général (8ème) et aujourd'hui la toute première médaillée mondiale pour la Belgique: « [Mon entraîneur] Marjorie m'a dit quand je suis sorti du podium que j'ai fait mon travail, j'ai fait de mon mieux. Ce que les autres font, je ne peux pas changer. C'est ainsi que j'ai essayé de le voir. Par contre,  je pensais que si elle est derrière moi, c'est bien, je me suis senti mieux après chaque exercice. Je suis tellement heureux, c'est comme un rêve. La Belgique est un petit pays, il est agréable de montrer que nous pouvons faire de grandes choses. »

1.      Fan Yilin (CHN) 15.166

2.      Elena Eremina (RUS) 15.100

3.      Nina Derwael (BEL) 15.033

4.      Anastasia Iliankova (RUS) 14.900

5.      Eli Seitz (GER) 14.766

6.      Diana Varinska (UKR) 14.583

7.      Luo Huan (CHN) 14.566

8.      Ashton Locklear (USA) 12.766

 

Anneaux

Eleftherios Petrounias a remporté son premier titre important lors des Championnats d'Europe de 2015 et depuis il est invaincu. À Montréal, il a ajouté une autre médaille d’or, son septième titre majeur de suite déjà! Le «Seigneur des Anneaux» grec a déclaré: « Ce fut le titre le plus difficile. Les autres gymnastes étaient vraiment forts. Et la pression est sur mes épaules. »L'ancien champion d'Europe de la Russie, Denis Ablyazin, se rapproche, à un dixième du maître, et avant le Chinois Liu Yang. Samir Ait Said, mondialement connu pour sa blessure horrible à Rio, a raté le podium mais il peut être fier du chemin qu'il a réalisé depuis août l'année passée. Le turque Ibrahim Colak mérite certainement une mention spéciale, il a certainement le potentiel pour médailler sur cet événement.

1.      Eleftherios Petrounias (GRE) 15.433

2.      Denis Ablyazin (RUS) 15.333

3.      Liu Yang (CHN) 15.266

4.      Samir Ait Said (FRA) 15.258

5.      Ibrahim Colak (TUR) 15.066

6.      Igor Radivilov (UKR) 14.933

7.      Arthur Zanetti (BRA) 14.900

8.      Courtney Tulloch (GBR) 14.533

 

Un fait intéressant: les 5 champions du monde couronnés aujourd'hui ont également remporté le titre mondial en 2015 !

Les résultats complets sont disponibles sur le site de l'événement de la FIG : https://live.fig-gymnastics.com/schedule.php?idevent=13465