Or à Doha pour Dalaloyan, Derwael et Petrounias

Nina flas.jpg

Or à Doha pour Dalaloyan, Derwael et Petrounias

2 novembre 2018

Rapport de compétition du premier jour des finales par agrès à #DohaGym2018

Lors de la première journée des finales par agrès aux 48èmes Championnats du Monde à Doha (QAT), une foule immense s'est manifestée pour soutenir leurs gymnastes préférés. Il semble que la majorité des 4000 Grecs de Doha aient fait l'effort de voir leur star Eleftherios Petrounias au travail, et les fans belges étaient également nombreux. Avec 5 finales programmées cet après-midi, les fans ont en pour  leur argent….

Le roi Artur continue à régner

Etant donné qu'il y avait deux gymnastes qualifiés à la huitième place avec exactement la même note en difficulté et exécution, neuf gymnastes se sont battus pour les médailles au sol. Le Japonais Kenzo Shirai, champion du monde en titre, a établi la norme dès le début de la phase finale en effectuant la routine la plus difficile (6,8) pour un total de 14,866. Le Philippin Carlos Edriel Yulo a été le plus proche, avec 14.600, remportant la première médaille pour son pays, et il n’a que 18 ans ! Le dernier gymnaste, le nouveau champion du monde en concours général, Artur Dalaloyan, a présenté une excellente exécution et a réussi à se faufiler devant Shirai et à ajouter une nouvelle médaille d'or à sa collection grandissante. Son coéquipier Nikity Nagornyy a perdu sa chance de remporter une médaille avec une réception trop basse en sortie, après avoir impressionné le public avec son triple arrière et ses passages très précises. Artem Dolgopyat (ISR), médaillé d’argent l’an dernier, a fini à la cinquième place aujourd’hui, tandis que le Turc Ahmet Onder a terminé neuvième.

 

1. Artur Dalaloyan (RUS) 14.900

2. Kenzo Shirai (RUS) 14.866

3. Carlos Edriel Yulo (PHI) 14.600

4. Yul Moldauer (USA) 14.566

5. Artem Dolgopyat (ISR) 14.566

6. Nikita Nagornyy (RUS) 14.500

7. Sam Mikulak (USA) 14.233

8. Kazuma Kaya (JPN) 14.100

9. Ahmet Onder (TUR) 13.833

 

Biles sans le Biles

La superstar américaine Simone Biles était à la recherche de son premier titre mondial au saut de cheval. Elle n’a pas fait sa spécialité, le saut qui porte son nom, car elle ne l’a pas réussi lors de la finale du concours multiple d’hier. Au lieu de cela, elle a sauté un Cheng et un Amanar pour s'assurer de l'or. Son treizième titre mondial, surpassant le record de Vitaly Scherbo qui a concouru il y a vingt ans. Une telle légende ! Et Biles n’était pas la seule légende de cette finale. Oksana Chusovitina, âgée de 43 ans, a subi un atterrissage bas à son premier saut ; elle a fini au pied du podium derrière la Canadienne Shallon Olson et la Mexicaine Alexa Moreno, qui a remporté la première médaille mondiale pour la Mexique.

 

1. Simone Biles (USA) 15.366

2. Shallon Olsen (CAN) 14.516

3. Alexa Moreno (MEX) 14.508

4. Oksana Chusovitina (UZB) 14.300

5. Seojeong Yeo (KOR) 14.233

6. Jinru Liu (CHN) 14.150

7. Ellie Black (CAN) 14.116

8. Rye Yong Pyon (PRK) 13.616

 

Un tie-break met fin à la série des victoires mondiales de Whitlock

Max Whitlock, du Royaume-Uni, tentait de venger sa défaite aux Jeux du Commonwealth et aux Championnats d’Europe de cette année face à l’Irlandais Rhys Mcclenaghan, qui n’avait pas atteint la finale. Le champion du monde et le champion olympique en titre était le dernier à se présenter et a dû battre l’excellent score de Xiao Ruoteng (15.166). Sa routine était plus difficile, l'exécution un peu moins, donnant le même score que Xiao, mais l'égalité était brisée sur la base d'une meilleure note d'exécution. Or pour Xiao, argent pour Max. Chih Kai Lee du Taipei chinois les a rejoints sur le podium.

 

1. Xiao Ruoteng (CHN) 15.166

2. Max Whitlock (GBR) 15.166

3. Chih Kai Lee (TPE) 14.966

4. Sam Mikulak (USA) 14.333

5. Nariman Kurbanov (KAZ) 13.400

6. Nikita Nagornyy (RUS) 12.533

7. David Belyaskiy (RUS) 11.833

8. Cyril Tommasone (FRA) 11.500

 

Derwael continue d'écrire l'histoire pour la Belgique

La Belge Nina Derwael s'est qualifiée à la première place et a obtenu le score le plus élevé de la finale du concours multiple d'hier. La double championne d'Europe est donc devenue la favorite et peut-être la seule gymnaste à empêcher Simone Biles de remporter toutes les médailles d'or de ces Championnats du Monde. Faisant preuve de la plus grande difficulté, soit trois dixièmes de plus que Biles, Seitz et Adlerteg, Derwael a parfaitement réussi sa routine en combinant la plupart de ses éléments. Quand elle a également réussi sa sortie, un sourire est apparu sur le visage de la jeune femme de 18 ans et elle a su qu’elle avait fait ce qu’elle devait faire. Biles a énormément progressé aux barres sous les conseils de l'entraîneur français Laurent Landi, mais elle n'a toutefois pas réussi à égaler Derwael, se contentant de l’argent à un dixième devant l'Allemande Eli Seitz, ravi de monter sur le podium après une série de 4ème et 5ème places. La double championne olympique Aliya Mustafina a montré une routine propre, mais elle n'avait pas la difficulté de se battre pour les médailles.

 

1. Nina Derwael (BEL) 15.200

2. Simone Biles (USA) 14.700

3. Eli Seitz (GER) 14.600

4. Huan Luo (CHN) 14.500

5. Aliya Mustafina (RUS) 14.433

6. Morgan Hurd (États-Unis) 14.433

7. Becky Downie (GBR) 13.333

8. Jonna Adlerteg (SWE) 13.166

 

Le Seigneur des Anneaux est imparable

Même une grave blessure à l’épaule n’a pas empêché le champion d’Europe, du Monde et Olympique Eleftherios Petrounias de poursuivre sa série de victoires. Après avoir remporté tous les titres importants aux anneaux depuis 2015, la star grecque a tout d’abord annoncé qu’il ne participerait pas à la compétition. Il a ensuite repoussé son opération nécessaire jusqu’à lundi et a promis à son chirurgien de revenir dans son cabinet avec la médaille d’or. Petrounias n’était toutefois pas sûr de la victoire, même après avoir affiché un énorme 15.366 en tant que premier gymnaste. « L’Italien est jeune et très fort. Et Zanetti, c'est Zanetti… on ne sait jamais en gymnastique. » Mais c'était plus que suffisant, Zanetti a obtenu la médaille d'argent devant le talent italien Marco Lodadio.

 

1. Eleftherios Petrounias (GRE) 15.366

2. Arthur Zanetti (BRA) 15.100

3. Marco Lodadio (ITA) 14.900

4. Artur Tovmasyan (ARM) 14.766

5. Nikita Nagornyy (RUS) 14.733

6. Vahagn Davtyan (ARM) 14.733

7. Nikita Simonov (AZE) 14.266

8. Igor Radivilov (UKR) 14.133

Retrouvez les résultats complets sur le site web de la FIG : https://live.gymnastics.sport/schedule.php?idevent=13335

Les Championnats du Monde se terminent demain avec le deuxième jour des finales par agrès !