Le Billet du Président N° 6 2017

Thumbnail website.JPG

Le Billet du Président N° 6 2017

6 juin 2017

Par Georges Guelzec, Président de l'UEG

Chères Amies et Cher Amis,

Les récents européens de rythmique de Budapest ont illuminé la gymnastique européenne et projeté la discipline à un niveau de qualité et d’émotions encore jamais atteint. Un succès spectaculaire, motivant, que nous devons avant tout à nos gymnastes et leurs staffs, préparateurs, chorégraphes, entraîneurs, soigneurs, dirigeants. Je leur adresse ma profonde reconnaissance et les remercie de ce message d’excellence adressé au sport dans son acception la plus large.

Mention spéciale également à mes Amis de la Fédération hôte. Le niveau organisationnel déployé à Budapest fut impressionnant de qualité et d’efficacité, deux commentaires venus à mes oreilles et partagés par l’ensemble des acteurs interrogés. Bravo et merci à toutes et à tous, délégations, officiels, staff, pour ce millésime dont on se souviendra.

A Budapest toujours et dans l’optique des championnats d’Europe de gymnastique artistique, nous avons eu de bonnes raisons de nous réjouir en signant avec les organisateurs des épreuves masculines à Bakou (AZE) et Paris (FRA) pour les féminines.

A Bakou précisément, j’ai récemment participé au Conseil FIG, au cours duquel l’intégration d’une nouvelle discipline  a été évoquée. Si je peux comprendre une volonté légitime d’expansion de la gymnastique, je suis de l’avis qu’en termes de développements et d’avenir olympique, il y a lieu de privilégier les épreuves avant les disciplines proprement dites. Les gyms de l’Aérobic, de l’Acrobatique, du Tumbling partageront certainement la même vision. Nous avons à l’UEG le privilège de compter sur le développement spectaculaire du TeamGym une formule qui rassemble compétition et fun et qui séduit chaque jour un public jeune et toujours plus nombreux à s’adonner à une gymnastique extérieure, originale. A Bakou, d’autres sirènes ont séduit les oreilles de la FIG.

Dans notre actualité, je retiens la venue prochaine à Lausanne de notre Exécutif. Nous devrons ensemble démontrer notre capacité à analyser, synthétiser les travaux du  groupe « stratégie », à l’œuvre depuis novembre 2014 à Londres. Nous sommes sur le point de rédiger la feuille de route contenant les mesures concrètes à proposer aux délégués de l’UEG qui participeront à notre Assemblée générale de Split au début décembre. Je compte, comme vous tous, sur les conclusions de ces travaux pour consolider le développement de notre Union et de ceux qui la composent.

A la fin de ce mois, nous prendrons, avec beaucoup d’émotions, congé de notre Directrice générale, Kirsi Erofejeff-Engman. Nous lui rendrons l’hommage qui lui revient à l’occasion de notre prochain Comité Exécutif. Mais, je voudrais saisir l’occasion de ce Billet pour rappeler à tous l’énorme travail accompli par Kirsi, dans des conditions parfois difficiles. Ses compétences ont fait merveille, comme l’ont été l’élégance et l’intelligence avec lesquelles elle a conduit son action. L’UEG lui est redevable de la saine situation dont nous bénéficions aujourd’hui. En votre nom, je lui exprime la reconnaissance de toute la Famille de l’UEG.

Merci Kirsi et bons vents dans les nouvelles responsabilités qui seront les vôtres en Finlande.

 

Avec mes compliments.

Georges Guelzec, Président.