Doha s’inscrit dans l’histoire

20170423428-ART-ECh-Cluj-ROU-2017-PETROUNIAS-Eleftherios-GRE (1).jpg

Doha s’inscrit dans l’histoire

7 novembre 2018

Les temps forts des Championnats du Monde en Gymnastique Artistique à Doha (QAT)

Du 25 octobre au 3 novembre, le magnifique Aspire Dome de Doha était au centre de l’attention des fans de la gymnastique du monde entier. Pour la première fois, cet évènement a été organisé au Moyen-Orient et beaucoup était en jeu …. les 24 meilleures équipes ont gagné leur place pour les prochains Championnats du Monde à Stuttgart (GER) et les 3 meilleures équipes ont obtenu leur très convoité ticket pour les Jeux Olympiques 2020 à Tokyo (JPN).

Voici les temps forts des 10 jours de compétitions à Doha, sans ordre particulier ….

 

Petrounias et son fan club

La salle s’est littéralement remplie quand Eleftherios Petrounias a concouru lors de la finale. Il y avait des drapeaux grecs partout et des acclamations bruyantes pour le Seigneur des Anneaux : “C’était incroyable. J’ai quitté l’arène après mon exercice au sol pour commencer l’échauffement et quand je suis  revenu, j’ai vu quelques drapeaux. Mais quand je suis revenu pour la finale aux anneaux, la salle était remplie de grecs. Je ne pouvais y croire. Nous avons 5'000 grecs qui travaillent à Doha et je ne m’attendais pas à voir autant ici. Quand je suis allé vers le podium (pour mon exercice), mon entraineur m’a dit, ‘fait le pour eux.’ J’ai tout donné, le mental était bon et j’ai réussi à décrocher l’or.” Le Champion européen, mondial et olympique souffre d’une blessure sérieuse à l’épaule qui est très douloureuse. En fait, il n’a présenté que deux exercices complets aux anneaux depuis avoir gagné son 4e titre européen à Glasgow en août, les deux à Doha : un lors des qualifications et un lors de la finale. Quel superman !

 

Le Roi Artur règne sur Doha

2018 a été une sacrée année pour le russe Artur Dalaloyan. A Glasgow, il était le gymnaste masculin le plus titré, gagnant 3 titres européens (équipe, saut et barres parallèles) et une médaille de bronze (sol). A Doha … il est devenu le Roi Artur, gagnant le titre du concours multiple grâce à un tie break après avoir décroché l’argent avec son équipe. C’était la première fois qu’un gymnaste européen a obtenu la médaille d’or depuis 19 ans, depuis que son compatriote Nikolay Kryukov a gagné à Tianjin (CHN) en 1999. “Je n’avais qu’un seul objectif et c’était de faire mon travail du début à la fin sans fautes. J’étais surpris et je ne peux pas dire plus. Je suis tellement heureux. Je me sens bien, excellent même. J’ai simplement essayé de faire de mon mieux. Je ne peux pas encore le croire.”

Mais la fête n’était pas encore terminée: lors des finales, Dalaloyan a complété son palmarès avec l’or au sol, l’argent au saut et le bronze aux barres parallèles, devenant le gymnaste masculin le plus titré de ces Championnats du Monde.

 

Derwael gagne l’or aux barres asymétriques

La belge Nina Derwael a réussi une compétition brillante à Doha. Dans la subdivision 1 (sur 11 !) elle s’est qualifiée en première place pour la finale aux barres asymétriques et s’est également classée 4e au concours multiple et 6e à la poutre. Lors de la finale du concours multiple, elle a montré sa régularité et a réussi à se battre pour la médaille, même avec une difficulté plus basse au saut et au sol comparé à ses rivales. Elle a terminé 4e,a 0.033 point de la médaille de bronze. Son but principal était bien entendu la finale des barres asymétriques. Deux fois Championne d’Europe à cet agrès, la gymnaste de 18 ans a présenté un exercice magnifique qui lui a valu le premier titre mondial pour la Belgique : “C’était une de mes meilleures performances jusqu’à présent. J’ai légèrement trop tourné mon tour complet avant ma sortie, mais la sortie était impeccable et je suis très très contente de mon exercice. J’étais très inquiète avant de commencer, mais une fois que j’ai pris le rythme, je sentais ‘oui, ça se passe très bien,’ et j’ai continué. Ensuite, quand j’ai réussi ma sortie, j’étais soulagée..”

 

Le show de la grande Simone Biles

Considéré comme La Plus Grande de tous les temps, l’américaine de 21 ans est revenue au niveau mondial après une année sabbatique suite à son triomphe lors des Jeux Olympiques de Rio. Elle a montré un nouveau saut et a mené son équipe vers le 4e titre mondial consécutif. Lors du concours multiple, elle est tombée lors du saut ainsi qu’à la poutre, mais grâce à la difficulté élevée de tous ses exercices, elle a quand-même gagné, devenant la première gymnaste avec 4 titres mondiaux du concours multiple. Et elle a battu d’autres records : elle a battu Vitaly Scherbo qui tenait le record de 12 titres mondiaux ; elle en a 14 maintenant. Biles a également décroché une médaille dans les 6 concours, un exploit accompli la dernière fois en 1987 par la regretté Elena Shushunova.

 

48 équipes vont concourir à Stuttgart 2019

Chez les hommes et les femmes, les 24 meilleures équipes de ces Mondiaux se sont qualifiées pour la prochaine édition. Tous les autres pays peuvent envoyer des individuels. Les nations européennes étaient formidables, qualifiant 16 équipes chez les hommes et 14 chez les femmes. Une excellente représentation pour notre continent !

 

Le retour de Oleg Verniaiev

Le double Champion européen du concours multiple a fait son retour aux compétitions à Doha, après une opération. Verniaiev a repris l’entrainement il y a seulement 3 mois et a surtout concouru pour aider son équipe à se qualifier pour les prochains Championnats du Monde. A mi-parcours de la finale du concours multiple, il était en tête jusqu’à une chute à la barre fixe. A son agrès de prédilection, les barres parallèles, il a gagné la médaille d’argent: “J’aurais pu faire mieux mais je suis si heureux que j’ai gagné une médaille. C’est très important pour moi après une pause de 9 mois (suite à la blessure]. J’étais de retour pour ma première grande compétition et je n’aurais pas pu faire mieux. Je ne me suis pas entrainé pour cet exercice. La dernière fois que je l’ai présenté, c’était à Montréal l’année passée. J’ai recommencé à zéro.”

 

Billet Olympique en poche pour les deux équipes russes

Les trois meilleures équipes de la finale ont décroché leur billet pour les Jeux Olympiques 2020. Pour l’Europe, les deux équipes russes ont terminé deuxième, assurant ainsi leur participation à Tokyo. La capitaine de l’équipe Aliya Mustafina a dit: “C’était notre but de nous qualifier pour les Jeux Olympiques (2020 Tokyo). Nous avons eu un objectif et nous avons réussi.” La pression sur leurs épaules étant enlevée, les équipes peuvent se concentrer maintenant sur le perfectionnement de leurs exercices.

 

Tableau des Médailles

Pas moins de 17 pays ont quitté Doha avec des médailles! Le Taipei Chinois, le Mexique et les Philippines pour la première fois. Huit pays européens sont également représentés dans le tableau des médailles. C’est un plaisir de voir une telle variété sur le podium.

 

Pays

Or

Argent

Bronze

Total

USA

4

2

3

9

Chine

4

1

1

6

Russie

2

3

2

7

Belgique

1

-

-

1

RPDC

1

-

-

1

Grèce

1

-

-

1

Pays-Bas

1

-

-

1

Japon

-

3

3

6

Canada

-

2

-

2

Brésil

-

1

-

1

Grande-Bretagne

-

1

-

1

Ukraine

-

1

-

1

Taipei Chinois

-

-

1

1

Allemagne

-

-

1

1

Italie

-

-

1

1

Mexique

-

-

1

1

Philippines

-

-

1

1